Imprimer

Ciné-concert "Labobinz" - Un été autrement à Montmorillon

> Scène Culturelle de Proximité

Jeudi 23 juillet 2020 à 21h30
Dans la cour de la MJC
Gratuit !

Spectacle co-organisé avec la Ville de Montmorillon, dans le cadre d' "Un été autrement à Montmorillon"
Programme des animations de l'été sur https://www.sudviennepoitou.com

Gamin, dans la cour de récréation de son école parisienne, le petit Dani Bouillard n’était pas toujours raccord avec ses camarades quand venait l’heure de raconter les films qu’il avait vus au cinéma. « Quand j’avais 5 ou 6 ans, mon père m’emmenait voir des films de Buster Keaton », se souvient le chanteur et guitariste, installé à Poitiers depuis une quinzaine d’années.
Deux courts-métrages de Chaplin et Keaton « Le cinéma est ma première passion, avant même la musique, poursuit Dani Bouillard. Ça faisait des années que j’attendais qu’on me propose un ciné-concert… Comme ça ne venait pas, je me suis lancé ! »
Le dandy gouailleur est allé trouver le clarinettiste Fabrice Barré, avec lequel il avait déjà collaboré sur son premier album, Rose-Cambouis, et sur un projet autour de Brassens, à la M3Q. Il lui a proposé de composer des musiques originales pour accompagner des courts-métrages de Buster Keaton et de Charlie Chaplin. Ainsi est né le duo Labobinz. « Labo comme laboratoire et binz comme bazar, décrypte Fabrice Barré. Le ciné-concert met les musiciens dans une posture d’humilité obligatoire : il faut qu’on soit au service des images et des événements sans être trop en emphase. »
Côté films, les deux compères ont jeté leur dévolu sur Charlot s’évade (The Adventurer, pour la VO), film de Charlie Chaplin datant de 1917, et Malec l’insaisissable (The Goat), réalisé en 1921 par Buster Keaton. Chacun des deux courtsmétrages
dure 24 minutes.
Pour la bande-son, Dani Bouillard jouera de la mandoline et de la guitare, tandis que Fabrice Barré jonglera entre clarinette basse et synthés analogiques.